104 Couplet sur la fonction du RIRE

Ce couplet a été réalisé par des étudiants en collaboration avec un groupe de citoyens. Il est le fruit d’un atelier participatif dans le cadre d’un cours en licence sur les méthodes de recherche-action-participative à Institut d’Urbanisme et de Géographie Alpine, UGA.

On nous dit depuis tout petit,

Le principal est d’être heureux,

Cela n’empêche pas d’avoir des ennuis,

Je l’ai combat avec le rire, cet outil merveilleux

Le rire a cette capacité,

De mort de rire jusqu’à en pleurer,

De nous guérir et nous soigner

Et nous maintenir en bonne santé,

D’un sourire à un fou rire,

Profiter, s’évader, créer des souvenirs,

Entre amis ou en famille,

Il faut donner du temps au rire,

Pour laisser nos problèmes courir,

A grande enjamber dans la ville.

Le rire est un indicateur,

Du Bien vivre, des malheurs,

Rions, pleurons, à la bonne heure !

Au cours de nos entretiens, nous avons pu observer que les personnes voient le rire sous différents angles. Tout d’abord, il est partie intégrante du bonheur et de l’épanouissement personnel. Il participe donc au bien-être de chacun.

Autre aspect soulevé durant les entretiens, il est partie intégrante du bien-vivre. En effet, pour les personnes interrogées, on ne peut pas bien vivre sans rire. Mais pour autant, il ne peut pas à lui seul est responsable du bien-vivre, ce n’en est qu’un élément parmi tant d’autres. Il rejoint aussi d’autres éléments, dont il a été signalé à plusieurs reprises, comme le fait de rire avec ses amis ou sa famille, de partager et de créer des moments avec eux, de tisser des liens sociaux…

En outre, il a montré lors de nos méthodes participatives que le rire concerne tout le monde, à tous les âges et qu’il permet donc à n’importe quel moment de la vie de trouver du réconfort, du bonheur…

A travers, le sketch d’Alexandre, on a pu voir que le public avait différentes façon de rire, du simple sourire jusqu’à l’éclat de rire. C’est quelque chose qui est aussi ressorti pendant notre action, à savoir qu’il y avait différents degrés de rire. C’est ce l’on a voulu faire transparaitre dans les paroles.

Sur le point de vue de la santé, notre entretien téléphonique avec Frédérire a permis de soulever le fait que le rire possède des bienfaits pour les organismes. Il permet par exemple de travailler sa respiration, de produire de l’ocytocine (hormone du bonheur) ou bien de passer simplement un bon moment.

Contribuer par Elise Bertrand, Alexandre Fauchier, Thibault Potet, et Isabelle Powell

Vous pouvez, vous aussi, contribuer ou proposer une traduction de l’hymne ou de cet apport.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.